lundi, mars 19, 2007

Vill man vara fin...

får man lida pin... (il faut souffrir blablabla...)

Et aujourd'hui, on a plus donné dans le "pin" que dans le "fin"...



Rappel aux gens qui applaudissaient de toutes leurs mains la fin de l'hiver: le printemps, ça vous tombe dessus sans prévenir et par litres entiers au coin du bois, c'est tout boueux et ça fait mal aux jambes...

5 commentaires:

Marie a dit…

D'abord les tongs dans la neige, puis les pieds dans la boue... n'y aurait-il pas un peu de fétichisme dans l'air ;-)

Minimarie a dit…

Tu as peut-être raison... =)

Le thème de mon prochain message en exclusivité: en bonne fet fransyska, je vais profiter des raisins en promo à l'ICA pour faire une 'tite vidéo de mes pieds pressurant les grappes... ;^)

gici a dit…

la gadoue la gadoue

Damien a dit…

Jamais contente, hiver comme printemps^^ Faut toujours trouver quelque chose à redire. Ecoutes les pitits oiseaux chanter et regards ce ciel bleu... N'est-ce pas maaaaagnifique!

frauke a dit…

hm, et maintenant tu ne rentres plus jamais rallumer ton ordi - apparemment t as pris la bonne habitude d etudier sur la pelouse, dehors, dans le soleil, ... ahhhh vive le printemps !